Varnish – Installation

Varnish est une solution Open Source permettant de soulager les serveurs WEB principalement sur le cache ! Installation et configuration rapide du soft dans l’article 😉

 

 

Un petit résumé avant l’installation (et oui il faut savoir à quoi sert cette solution) ! Alors, Varnish comme marqué ci-dessus, est un soft OpenSource qui à les fonctions suivantes :

  • c’est un système de cache permettant de soulager un serveur d’application générant des contenus dynamiques ;
  • c’est un point d’entrée unique de l’application, permettant d’ajouter une couche d’abstraction supplémentaire entre Internet et le serveur cible, et donc, avec une configuration adéquate, de renforcer la sécurité de l’architecture ;
  • c’est un outil de répartition de charge : Varnish intègre une fonction de répartition de charge qui peut être intéressante si l’on dispose de plusieurs machines et que le choix d’un mécanisme de répartition n’a pas été réalisé.

Vous allez avoir, sûr de grosse infra, généralement un “front” qui va diriger vers un ou plusieurs “Varnish”, qui vont quant à eux soulager les serveurs WEB.

Nous allons donc installer une solution “Varnish”. Pour ma part j’ai déjà installé un serveur WEB “nginx” sur mon poste.

1 – Installation Varnish :

Pour l’installation, il suffit simplement d’installer le paquet qui se trouve dans votre distribution :

sudo apt install varnish

Mon serveur WEB “nginx” écoute déjà sur le port :80 en local.

 

La première étape est de dire à mon serveur web d’écouter sur le port :8080. Pour cela il faut modifier votre vhost :

vi /etc/nginx/sites-enabled/monsite

Reload de la conf “nginx” :

systemctl reload nginx

Vous pouvez vérifier que nginx répond bien sur le port 8080 grâce à la commande netstat -plnt :

Si vous avez encore “nginx” à l’écoute sur le port :80, vérifier vos vhosts 😉 !

Maintenant on va s’attaquer à la conf “Varnish”. Donc comme marqué ci dessus, “Varnish” va recevoir les connexions entrantes sur le port 80 et soulager/sécuriser/répartir vos requêtes sur le port 8080 de vos serveur WEB.

Nous allons modifier le service “varnish” afin qu’il démarre sur le port :80 :

vi /lib/systemd/system/varnish.service

systemctl daemon-reload

Ensuite, nous allons modifier la conf “Varnish” pour lui dire sur quelle IP il doit écouter, je m’explique !

Sur mon pc je suis en localhost 127.0.0.1 , donc pas de modification à faire… Mais sur une grosse infra vous allez avoir plusieurs IP et vous devez définir à votre conf “Varnish”, l’ip sur laquelle elle doit écouter.

vi /etc/varnish/default.vcl

systemctl reload varnish

VOILA ! la conf est faite. Nous allons faire un test en direct et regarder nos logs pour voir si le boulot est bien fait !

Je modifie le titre de mon index.html de mon site WEB.

vi /var/www/html/monsite/index.html

Une fois enregistré, je vais regarder mes logs varnish en direct :

tailf /var/log/varnish/varnish.log

Je vois que mes logs s’enrichissent -> HAPPYYYY :p et mon URL répond correctement :

AH oui très important, vous avez une commande qui vous permet de surveiller l’activité de votre “Varnish” :

varnishstat

Voila Voila, bien-sur, cette conf est basique et je vais faire un autre tuto pour les commandes et options “Varnish” plus poussées.

Tchao et vive l’OpenSource

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *