Montage NFS – Installation

Besoin de partager ses données d’un serveur à un autre? Nous allons faire un montage NFS tout simple avec un petit tuto des commandes.

 

Pour cela il faut un serveur et un client. Sur le serveur nous avons le partage /toto/apero que nous voulons rendre accessible sur le client dans /toto/jeleveuxici.

1 – Installation côté serveur :

Bien-sur il faut le répertoire à partager /toto/apero.
Ensuite il faut installer plusieurs sur le serveur :

yum install nfs-utils.x86_64 nfs-kernel-server

Démarrer ensuite les services (adaptés selon l’OS) :

service portmap start

service nfs start

Vous pouvez vérifier le bon fonctionnement :

netstat -ntlp

Voila c’est installé, il reste sur le serveur a remplir le fichier /etc/exports pour donner les informations de partage (client:/partage droit) :

vi /etc/exports

/toto/apero IPserveurclient(rw,root_squash)

Explications option :

  • rw : permet la lecture et l’écriture sur un partage pour l’hôte défini (par défaut, les partages sont en mode ro; c’est-à-dire en lecture seule).
  • async : permet au serveur NFS de violer le protocole NFS et de répondre au requête avant que les changements effectués par la requête aient été appliqués sur l’unité de stockage. Cette option améliore les performances mais a un coût au niveau de l’intégrité des données (données corrompues ou perdues) en cas de redémarrage non-propre (par exemple en cas de crash système).
  • sync : est le contraire de async. Le serveur NFS respecte le protocole NFS.
  • root_squash : force le mapping de l’utilisateur root vers l’utilisateur anonyme (option par défaut).
  • no_root_squash : n’effectue pas de mapping pour l’utilisateur root.
  • all_squash : force le mapping de tous les utilisateurs vers l’utilisateur anonyme.
  • anonuid : indique au serveur NFS l’UID de l’utilisateur anonyme (considéré comme tel dans les précédentes options de mapping).
  • anongid : indique au serveur NFS le GID de l’utilisateur anonyme (considéré comme tel dans les précédentes options de mapping).
  • noatime : désactive l’option date de dernier accès de chaque fichier soit conservé, afin d’améliorer les performances. (tuning)

Pour valider la conf sur le serveur il faut recharger celle ci avec la commande suivante :

exportfs -rv

Passons maintenant au client !!!

2 – Installation côté client :

Installation du soft nfs-utils :

yum install nfs-utils.x86_64

Il suffit juste de faire le montage avec la commande mount :

mount IPduserveur:/toto/apero /toto/jeleveuxici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *